Le réchauffement climatique ravivera le phénomène d’El Niño dans l'océan Indien

Dimanche 10 Mai, 2020  10: 55  | Oecologi@



Le réchauffement climatique pourrait réveiller un phénomène climatique similaire à El Niño dans l'océan Indien. C’est ce que révèle une nouvelle étude menée par des scientifiques de l'Université du Texas à Austin et publiée dans la revue américaine Science Advances.


 Réchauffement climatique - El Niño - Océan Indien (Données des IMERG de la NAS)
© Image : Données des IMERG de la NASA montrant les précipitations mondiales le 20 avril 2020
IMERG : Les récupérations multi-satellites intégrées pour GPM (GPM : Mesure mondiale des précipitations)


Nos recherches montrent que l’augmentation ou la baisse de la température mondiale moyenne de quelques degrés seulement pousse l’océan Indien à opérer exactement comme les autres océans tropicaux.
Pedro DiNezio

Habituellement, El Niño – qui se traduit par une hausse des températures à la surface de l'eau - se produit dans l'océan Pacifique. Or les « recherches montrent que l’augmentation ou la baisse de la température mondiale moyenne de quelques degrés seulement pousse l’océan Indien à opérer exactement comme les autres océans tropicaux », assure Pedro DiNezio, climatologue et auteur principal de la recherche.


 Données météorologiques transmises par des aéronefs
Les simulations des systèmes de précipitations dans l'océan Indien sous l’effet du réchauffement climatique futur. Credit: DiNezio et al - Université du Texas

Si cela se produit, les inondations, les tempêtes et la sécheresse risquent de s’aggraver et de devenir plus fréquentes. Ces phénomènes climatiques extrêmes sans précédant affecteraient des populations très vulnérables aux changements climatiques dans des pays comme l’Indonésie, l’Inde et la Somalie.

Les chercheurs prévoient l’émergence du phénomène d’El Niño dans l'océan Indien dès 2050, si les tendances actuelles au réchauffement se poursuivent. Ces résultats s'appuient sur un article publié en 2019 par les mêmes auteurs, dans lequel ils mettent en évidences des preuves de l'existence passée d'El Niño dans l'océan Indien, preuves cachées dans des coquilles de microorganismes marins : des foraminifères, qui vivaient il y a 21 000 ans, soit au pic de la dernière ère glaciaire qu'a connue la Terre.




N'hésitez pas à nous laisser un commentaire. Nous nous ferons un plaisir de vous lire ainsi que tous les internautes qui fréquentent oecologia.info.









Les archives Infos sont classées dans la rubrique "THÈMES" correspondante.